Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 3 Aoû - 9:26

Voila! Elle circule sur le net depuis quelques temps déja et je montre mon clip à tous les passants, tellement je suis joice d'avoir réussi ça :


Initialement postée sur Vimeo, elle y a été vue près de 50000 fois!
http://vimeo.com/7392876



Précautions et dangeorosité

Nous étions peu nombreux sur le terrain. J'évite dailleurs de faire ce genre de chose quand il y a trop de monde, on ne sait jamais. Il n'y a aucun danger tant que l'avion vole puisque les billes perdent leur énergie très rapidement après avoir été tirées, ( Au dela de 30m au sol, il devient difficile au projectile de percer du dépron ) et que la distance avion-terrain est souvent trop importante pour qu'il y ait le moindre problème. Mais en phases de décollage et d'atterro ainsi que pendant les manips au sol, il y a toujours un risque pour les yeux. Moins grave que ce qui peut arriver avec les hélices que nous cotoyons continuellement, mais assez pour regretter amèrement un accident, d'autant que les méchantes langues ne manqueraient pas de jouer sur ce qu'évoque le mot "mitrailleuse" pour noircir le tableau.

Les billes utilisées sont en plastique, mesurent 6mm de diamètre, pèsent 0.25g, et sont tirées à environ 350km/h.
La puissance est d'environ 1 ou 1.2 joules, ce qui est inférieur à la limite légale ( fixée à 2 joules ) et n'est donc pas une arme.

Les airsofteurs ( passionnés de combat genre paintball, mais utilisant des maquettes d'armes à échelle 1/1 ) souvent constitués en clubs, se tirent dessus avec les mêmes billes en toute légalité, en se protègeant avec des manches longues et des lunettes de sécurité.

Ma "mitrailleuse" n'est donc pas une arme meutrière aux mains d'un irresponsable.
Il y a bien un danger, mais un danger très relatif et tout à fait gérable, de même que nous gèrons celui des hélices en rotation au sol ou les avions de 10 kg en vol au dessus de nos têtes, et les jets pleins de carburant inflamable, de même que les airsofteurs gèrent le danger inhérent à leur activité.
Cela dit, si je devais faire des émuiles, il conviendrait bien sur d'imaginer des règles de sécurité adaptées ainsi que des dispositifs idoines sur les avions.



Il faisait beau, disais-je, et les dieux nous étaient propices.

Les premières minutes de vol furent un peu confuses. Une première rafale avec le soleil dans les yeux et trop bas me fit gaspiller inutilement quelques billes. Mais l'attaque a été filmée du sol, ce qui m'a permis plus tard d'avoir le plaisir d'entendre le son de ma pétoire comme l'entendent les spéctateurs et non pas comme je l'entends toujours, c'est à dire de l'intérieur de l'avion par le retour son, mais aussi de voir de l'extéreur à quoi ressemble une de mes attaque sur la cible volante.

La vitesse de rapprochement est assez importante, et le tir se fait à une distance proportionnellement assez réaliste ( entre 5 et 10m , sachant que les avions mesurent environ 1.4m ).
Cette vitesse ne permettait pas d'avoir le temps de bien viser, mais était impossible à diminuer : Si je ralentissais, mon zinc se mettait à descendre. La cible, elle, était plein gaz et ne pouvait pas aller plus vite.
C'est le poids de la mitrailleuse qui est en cause.
Auparavant, il était possible à ces deux avions de voler de longs moments ensemble à la même vitesse, mais une fois chargé de presque 400g, le "chasseur" à vu ses caractéristiques de vol modifiées, comme c'est toujours le cas quand on ajoute de l'armement à un avion, qu'il embarque un pilote humain ou une radio commande et une caméra :

Sa vitesse de vol minimum a augmenté, sa vitesse max a probablement diminué, et son autonomie est passée de 22 à 15 minutes.
Logique.

J'ai renouvelé les attaques jusqu'à épuisement des munitions.
Il apparait à l'évidence que les avions uilisés ont un vol trop peu amorti et des rotations un peu trop rapides autour de leurs axes pour qu'on puisse envisager un combat au vrai sens du terme, c'est à dire avec -c'est la moindre des choses- une cible qui se débat, voir qui passe à l'attaque. Un duel, quoi.

Il n'est vraiment pas facile d'aligner correctement la cible dans le viseur et de déclencher le tir au bon moment. Je sais pourtant anticiper la trajectoire de la cible et tirer en avant de celle ci pour tenir compte de son déplacement pendant la trajectoire du projectile ( tir avec déflection ) quand je joue à IL2, mais c'est une toute autre affaire ici.
Je tire presque toujours un peu trop tard, comme si je ne connaissais pas ce principe élémentaire du tir sur cible mouvante. La nervosité et le vol papillonnant de ces avions sont des prétextes utiles pour cacher que mes réflexes de quadra ont leur part de responsabilité dans ce retard. Il y a aussi le temps de réaction du servo QUI actionne le swich QUI établit le contact électrique QUI met en marche le moteur QUI réarme la mitrailleuse Qui donc ne tire pas à la fraction de seconde près, ce QUI est égaulement un bon argument pour noyer le poisson et éviter d'incriminer la sénilité du pilote.

De plus, on se perd facilement de vue dans les angles morts, et le guidage (efficacement assuré par Michel ) s'est avéré d'une grande utilité. Alors imaginez ce que ça donnerait sur cible non consentante!

La bille qui a touché, ( la rafale qui a fait mouche a été identifiée après coup grâce à la video ) a été tirée à 5m environ. Ce qui explique la profondeur de l'impact. Il y a eu plusieurs autres rafales qui auraient pu être efficaces, et le fait que celles ci n'aient rien donné, tend à me faire dire que la cadence de tir est un peu faible, puisque que l'avion cible est probablement passé entre deux billes..







Saisissant, non? Rien ne dit que c'est cette bille qui a touché, mais c'est cette passe de tir qui a été efficace.


Une fois les munitions épuisées, j'ai posé l'avion immédiatement, et c'est pendant que j'éteignais que Tomy, (qui n'a pas trainé non plus puisqu'il en était déja à inspecter l'avion cible) a crié qu'il y avait un impact sur l'avion.
lors d'un vol précédent, l'hélice de la cible s'est rompue en vol une ou deux minutes après une rafale qui n'a pas laissé d'impact, et nous ne saurons jamais si cette rafale y a été pour quelque chose. Cette fois-ci, par contre, aucune contestation possible. Je me suis mis à faire des bonds de joie comme un cabri !!!!
Tout de même, si la fois précédente, la rupture de l'hélice, et donc le retour au sol, avait été provoqué par un impact de bille, on aurait pu dire vraiment que je l'ai descendu. Mais allez savoir...


Descendre un autre avion n'est absolument pas mon but. Même si il est probable que cela arriverait de temps en temps si la pratique du combat se développait, je suis sur que ça resterait pourtant assez rare.
Il faudrait vraiment toucher un organe vital, ce qui est très peu probable déjà q'u'il n'est pas facile de toucher un point quelconque de la cible, et je ne suis pas sur que cela apporterait quelque chose de plus.

Je vois bien les fins de combats à venir de la manière suivante : on ramène les avions des protagonistes au parking, où les spectateurs et amis participent avec enthousiasme à l'examen minutieux de leurs surfaces.Je suis sur que ce genre de réunions d'après match denneront lieu à des discussions passionnées avec force récits pimentés de force gestes : "il était là comme ça, ( main positionnée dans l'espace pour symboliser l'attitude de l'avion décrit ) je suis arrivé comme ça ( l'autre main pour l'autre avion ) alors il a fait ça, du coup j'ai fait ... ouais, je sens bien qu'on passerait de bons moments après, à revivre entre copains les moments "pendant".
Le pilote de l'avion comportant le moins de trous est déclaré gagnant. Il peut très bien n'y avoir qu'un seul impact dans l'avion du perdant, cet impact atteste que son adversaire a été le meilleur.
On rebouche et on revole, et vive la chasse, bordel!




Je pense que sans retour d'image, il est à peu près aussi probable de toucher un avion en vol en lui tirant des projectiles depuis un autre, que de gagner la super cagnotte de la loterie nationale.
Que donc ce n'est possible qu'en pilotant en immersion.
J'ai souvent cherché ce que d'autres avaient pu faire dans ce domaine, et je n'ai à ce jour, pas trouvé trace sur le web, d'un succès par un autre aéromodéliste .
J'ai donc tendance à croire que c'est une première, ce qui égratigne quelque peu ma modestie ( ça cicatrisera vite, rassurez



Article en construction



Dernière édition par Admin le Dim 12 Aoû - 23:10, édité 17 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Jeu 4 Aoû - 7:46

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 18 Sep - 18:00

Je me suis remis depuis peu à ce projet, avec une machine qui sera entièrement actionnée par CO².
La quantité de gaz émise pour propulser la bille sera un peu plus importante, et une partie sera utilisée pour le réarmement. Il semble que le gain de poids et d'encombrement sera important et les premiers essais de sous ensembles en atelier sont prometteurs, mais je manque cruellement de temps à y consacrer ces temps-ci.
En effet, j'ai récemment été embauché pour un boulot qui demande qu'on s'implique fortement au début. Mais Croyez bien que je ne lache pas l'affaire. Ce n'est qu'une question de temps.

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Lun 3 Oct - 8:38

J'ai fait des tests plus ou moins concluants dans le but de créer une mitrailleuse airsoft utilisant la pression du gaz propulseur pour réarmer le mécanisme, et je n'ai pas réussi à faire fonctionner un engin ayant une consommation raisonnable. Je pense que si je voulais obtenir quelque chose de fiable, puissant et consommant suffisemment peu de gaz pour avoir un temps de tir suffisant, il me faudrait y consacrer beaucoup de temps. Ce que je n'ai pas Crying or Very sad .

Me voila donc reparti sur un projet "électro-Co²", mais avec une cynématique et une conception générale plus rationnelle.
La masse sera probablement comparable à ce que j'avais déja fait : presque 400g de masse supplémentaire dans l'avion prèt à tirer, mais un encombrement diminué et une utilisation bien plus aisée.
Curieusement, les essais cités plus haut, pourtant axés sur une conception radicalement différente, m'ont aidé à murir mes réflexions, et le proto en cours de construction a été dessiné en 5 minutes.
Il m'est souvent arrivé de ramer sur des projets que j'avais pourtant soigneusement pauffinés, et de réussir en un clin d'oeil des réalisations dessinées sur un coin de table. Avec un peu de chance... Wink

A noter que depuis peu, la video sur vimeo, du premier impact d'un projectile tiré d'un modèle réduit sur un autre, a dépassé le cap des 50000 visites, cheers et sur Youtube (alors que je n'avais pas diffusé ce lien sur les forums ) celui des 35 ou 37OOO. Pas mal, pour une video de modélisme bounce . Ce dont j'avoue être assez fier. Bon, on va essayer de ne pas s'endormir sur ses lauriers!

Fred

Ps :
Le 06/11 : 50000 visites sur youtube, 51000 sur vimeo, la video a donc été vue plus de 100000 fois bounce


Dernière édition par Admin le Dim 6 Nov - 7:54, édité 1 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 26 Oct - 6:51

Je me demandais depuis longtemps si la bille était restée dans le trou, sans réussir à la voir par transparence avec un allogène, ni à la sentir en plantant une aiguille. Et puis le zinc étant toujours en état de vol, je n'ai pas été chercher plus loin...
...Jusqu'à hier soir, ou je me suis dit qu'après tout merde, j'allais en avoir le coeur net et être sur que l'impact avec lequel le zinc était rentré ce fameux jour avait bien été causé par la mitrailleuse montée sur monTwinstar.
Déjà que pendant un vol précédent l'Easy-cible s'était posé avec une pale d'hélice cassée sans qu'on puisse être sur qu'il y ait eu un rapport avec les tirs, alors qu'on l'avait cherchée, cette pale pour voir si on y aurait trouvé une trace d'impact...


Donc voila ce que j'ai découvert sous mon cutter hier soir :






Plutôt cool, non? Twisted Evil
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  ICE le Mer 26 Oct - 21:22

Ça devait te travailler un brin pour couper l'aile ainsi... affraid

En tout cas, chapeau bas pour cette première mondiale.

ICE

Messages : 19
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Jeu 27 Oct - 7:03

ICE a écrit:Ça devait te travailler un brin pour couper l'aile ainsi... affraid
J'avoue.
Mais de toute façon le zinc en avait déja vu de toutes les couleurs, et il vieillissait depuis quelques temps déja dans un coin. C'était plutôt une épave qu'autre chose.
Mais oui, il sbsistait une once de doute dans un coin de ma tête : et si cet impact avait une autre origine?
Maintenant je suis sur à 100% .
ICE a écrit: En tout cas, chapeau bas pour cette première mondiale.
Merci, mais je n'ai rien fait de plus depuis Crying or Very sad
Là encore, j'ai toujours eu du mal à croire. Que ça n'avait pas été réussi avant.
Apparemment ça n'a pas été non plus fait depuis. Etonnant, non?

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  ICE le Ven 28 Oct - 0:49

Admin a écrit:Etonnant, non?

Oui, ca fait longtemps que je vois des chars monter paintball ou airsoft, mais pas d'avions.

ICE

Messages : 19
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Ven 28 Oct - 7:01

Oui, la marche est haute entre adapter ça sur un bateau ou sur un avion :

Cela n'a d'intéret qu'en immersion, car la probabilité de toucher un avion-cible, même si il ne cherche pas à s'échapper, en pilotage à vue est infinitésimale.
Ca réduit déja le nombre de candidats et ça augmente encore la complexité de l'avion ansi que les contraintes de masse embarquée.

Les immersistes font généralement des avions petits et ont souvent peu l'expérience de l'aéromodélisme traditionnel. Sans vouloir jouer les vieux cons Neutral

Les airsofts du commerce sont en principe trop peu puissants pour avoir des trajectoires tendues ou trop lourds pour être montés sur un avion de petite taille. Enfin je dis ça, mais je ne connais pas trop les airsofts du commerce.
Cela suppose de se le fabriquer soi même ou de modifier en profondeur un airsoft du commerce.
La plupart de ceux qui m'ont contacté pensaient simplement en déshabiller un .
Un américain également, sur rc-group ( lui ne m'a pas contacté, j'ai même l'impression qu'il aurait préfèré être seul sur le coup Laughing ) qui pourtant avait l'air motivé mais qui manifestement rèvait. Son thread a fait un paquet de pages et a drainé pas mal d'intéressés, mais c'est arrèté pratiquement du jour au lendemain quand j'ai sorti ma video.
C'était frappant de voir à quel point il se berçait d'illusions. J'avoue que j'avais envie d'être le premier à faire ça, et celui la ne m'inquiettait vraiment pas. Il sous estimait largement la puissance nécessaire et surestimait la probabilité de toucher un objectif en vol.

En fait on voit pas mal de gens pointus sur les forums parlant d'immersion et le monde est vaste, alors je suis étonné qu'il n'y ait pas plus qui se soient sérieusement penchés sur ce genre de truc.
Quand on voit comment j'ai bricolé ça, j'ai un peu honte. Ca ne fait vraiment pas "hi tech".
Ca fait à peu près 2 ans, et toujours pas d'autres bricoleurs d'airsoft immersistes No
Je suis étonné, je pensais être rapidement enterré par d'autres réalisations plus abouties, comme ça a été un peu le cas pour l'immersion en général. Ca serait sympa, au moins on pourrait envisager des rencontres de combat, des plans circuleraient, des idées pour se sumplifier la vie etc.
A moins que cela n'intéresse pas grand monde. J'en serais quand même étonné, ma video a eu plus de 50000 visites sur vimeo et 45000 sur youtube Shocked

Bon allez, je mettrais deux ou trois photos de l'ébauche du nouveau proto ce WE Wink
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  ICE le Ven 28 Oct - 17:21

Je serai très tenté de développer quelque chose du genre, mais je vais déjà me concentrer sur la base, le vol.

Je veux bien par contre voir quelques photos/vidéos de ton lanceur airsoft...

Tiens je suis tombé la dessus: http://www.youtube.com/watch?v=K0_KRKm_r-k il manque clairement d'immersion...

ICE

Messages : 19
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Sam 29 Oct - 7:00

Les nouvelles ne sont pas super bonnes :
Je butte sur la farication de la valve. C'est le coeur du système. la faire parfaitement étanche tout en nécessitant très peu d'effort pour l'ouvrir n'est pas simple. Je rapelle que la pression du CO² dans les capsules est de 60 bars. Jusque là j'ai utilisé un objet trouvé dans le commerce comprenant cet organe, mais maintenant que j'aimerais faire quelque chose d'optimisé, de moins encombrant, il me faut une valve qui ne soit pas incluse dans un gros objet difficile à modifier et difficile à retrouver qui plus est Crying or Very sad

Donc voila, plusieurs pistes sont ouvertes :

la fabriquer moi même, je vois actuellement que ce n'est pas simple;

Trouver une valve d'airsoft du commerce, sachant que celles vendues ( pour "upgrader" ) sont prévues pour 10 bars et pas pour 60.

Ice, Je connaissais cette video, je la trouve régulièrement quand j'essaie de trouver si d'autres ont progressé.
Elle présente très peu d'intéret à mes yeux : pas de possibilité de viser, une puissance et une cadence de tir trop faibles pour qu'il soit envisageable de toucher un autre avion, ( l'airsoft utilisé se rapproche plutôt du jouet )et l'utilisation que son pilote en fait consiste à tirer un peu à tort et à travers dans toutes les directions. Mais il s'amuse bien et c'est le principal. Je me demande quand même ce que cette video a de si exceptionnelle pour avoir été vue 500000 fois cheers Je pense que ça correspond à un rève que font beaucoup .
On n'est pas du tout dans la même optique Wink
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  ICE le Sam 29 Oct - 12:13

Oui, c'est un peu comme les vidéos genre "Marverlous rc plane drop a bomb!", je trouve le concept très bon si on peut viser depuis l'avion, sinon ou est l'intérêt.

Si tu as des croquis de ce que tu veux faire je peux peut être aider pour la mécanique.

ICE

Messages : 19
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

les jours se suivent et ne se ressemblent pas

Message  Fred Van.H. le Sam 29 Oct - 18:31

Cette fois ça marche. Du moins sous 8 bars. J'ai incriminé un peu vite les clapets que je fabrique. Un peu plus de rigueur et une putain de soudure mal faite qui laissait passer de la pression refaite, et cette fois le procédé à l'air bon. Reste à savoir si il en sera de même sour 55 silent

Merci en tout cas, Ice, pour ta proposition. En général j'essaie de faire des trucs qui peuvent être être faits avec des moyens simples, c'est à dire par moi. Mais quand vraiment ça coince, ça peut servir Wink

Fred


Dernière édition par Admin le Sam 2 Fév - 6:56, édité 1 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Photo

Message  Fred Van.H. le Dim 30 Oct - 7:06



Cette fois, j'utiliserais des capsules à goulot fileté, et un tuyau ( prévu pour supporter la pression ) permettra de la déporter. Cela permettra de faciliter les manipulations pour changer de capsule, et de ne pas avoir un truc trop encombrant en un seul endroit avec en plus l'obligation de pouvoir y mettre les mains. J'ai eu l'occasion de tester, je peux affirmer que ça peut être un avantage important.

Le moteur Speed 280 entraine une vis sans fin, et la couronne dentée entraine un dique muni de trois dents réparties sur environ 150°, qui tirent le marteau ( Sur la photo, il comporte une masse de section carrée ) vers l'avant.

Quand la troisième dent lache le marteau, Le disque d'entrainement ayant 230° libres, il part poussé par le ressort ( lui aussi coulisse autour du canon ) vers l'arrière et va frapper la valve, qui libère une dose de gaz.

La valve est le tube de laiton qui sur la photo est raccordé à un tuyau souple via un raccord rapide.
Son ouverture est commandée par le choc du marteau sur l'extrémité de sa tige.

Il manque bien sur pas mal déléments sur cette photo, comme
-le tube d'alimentation en billes,
-La culasse, qui ne se verrait que par le levier qui la déplace, ainsi que sa tige de commande,
-La butée avant du ressort, qui fait également office de support du canon,
-La platine support en CTP,
-le switch d'alimentation électrique, + probablement un autre, à palpeur, pour interdire l'arret du moteur en un
point particulier du cycle.
Etc

l



avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  ICE le Mar 8 Nov - 17:07

...je dis rien, mais je réfléchis et me documente quand même... study

Je suis tombé la dessus http://www.spudfiles.com/forums/files/bfbreechpopoffani_113.gif et je trouve le principe très bien. Le gars a l'air de dire que cette solution ne fonctionne pas, mais vue la longueur de course du piston c'est normal. Je vais tenté un proto des que possible.

Le post original: http://www.spudfiles.com/forums/i-has-full-auto-d-t17845.html avec d'autres solutions sans moteur.

ICE

Messages : 19
Date d'inscription : 23/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mar 8 Nov - 21:59

Ce principe de fonctionnement est un des nombreux utilisés en paintball. En voici d'autres :
http://www.zdspb.com/tech/misc/anim_spool.html
La pression de service des lanceurs de paintball est... je ne sais plus si c'est de l'ordre de 1,5 ou 3 bars. Rien à voir avec les 55 bars du Co² .
Tu vas me dire qu'un principe est toujours correct quelle que soit la pression, mais je ne sais pas. La vitesse de circulation du gaz sous une telle pression, la difficulté ( pour un amateur comme moi, en tout cas ) de faire des pistons étanches, tout ça me fait fuir ces principes un peu trop complexes à mon goùt.

Par contre, je serais ravi de voir quelqu'un d'autre se lancer sur cette voie -et si possible réussir- histoire de me sentir moins seul Very Happy .
Vas y fonce, et n'hésite pas à exposer ça ici. Quand tu auras sorti ton lanceur, on fera des duels, peut être bounce

De mon côté j'avance peu. Toujours mes histoires de boulot qui m'accapare.

A+

Fred


Dernière édition par Admin le Sam 2 Fév - 6:58, édité 1 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Jeu 10 Nov - 18:54

Elle n'est pas d'hier, mais pour mémoire, pas inutile.

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 22 Jan - 8:43

Comment résister à la tentation de vous faire partager ma satisfaction, ce matin, d'avoir enfin trouvé un moyen simple efficace et surtout sans fuite et tout petit, de réaliser la valve qui libère le gaz pour propulser la bille ! bounce ? cheers !!!

Je n'y croyais pas, mais il fallait que j'essaie...
... qui ne tente rien n'a rien...
Ca a marché !



Difficile de faire plus simple. Le clapet est taillé dans du joint de robinet disponible dans n'imorte quel magasin de bricolage, même le plus nul comme celui que j'ai près de chez moi, après avoir été vissé sur la tige guide.
Ensuite il est rodé à la mini perceuse sur le siège en laiton, qui comporte un renflement ( ça aussi c'est nouveau ) taillé au tour et poli.

Le résultat à l'oeil est peu flatteur, mais le test du seau d'eau est positif : pas la moindre fuite à 60 bars. Même entre deux bouffées de gaz, la clapet est étanche à chaque fois.
De plus, les bouffées sont "nettes". J'entends pas là que c'est bien du tout ou rien. Le clapet est ouvert ou fermé nettement et de manière régulière et répètable à chaque coup. Mieux qu'avec le gonfleur de roues de vélo qui a servi de base pour ma mitrailleuse précédente, celle qui a volé.
De plus, l'effort à fournir pour l'ouvrir est très raisonnable, alors que le débit est plutôt jouflu.

De quoi être très optimiste, et relancer ce projet diabolique Twisted Evil
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Sam 10 Mar - 13:07

Je ne comprend pas comment est fait et fixé le clapet ainsi que tout le mécanisme de tir.. Te serait-il possible de publier un tuto ou des photos accompagnées d'explications complètes pour réaliser une telle mitrailleuse fonctionnant au CO2 ? Je suis très impressionné par ta mitrailleuse et je meurs d'envie d'en monter une aussi puissante que la tienne pour remplacer la mienne sur un de mes avions Very Happy

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Sam 10 Mar - 21:56

Salut Chapelite

En fait, la photo de la pétoire que tu as vue page précédente, montre le dernier modèle en cours de réalisation. Je n'y ai pas touché depuis un moment, mais comme j'ai enfin trouvé le moyen de faire un clapet moi même et que j'ai presque fini le projet "Twin Otter", je vais m'y remettre très bientôt. Il est donc logique que les fixations des éléments soient absente ou peu visibles sur la photo.
Cette dernière réalisation est assez différente de celle qui a volé et qui fait l'objet de la video que tu as vue.
Celle qui a volé et a permis de toucher une cible volante pour la première fois, est un peu décrite ici , ici , et là .
Elle était faite sur la base d'un gonfleur pour roue de vélo au CO², que j'ai trouvé chez Lidl. C'était assez simple parce que le support de la capsule de gaz et le clapet étaient déja tout faits et réalisés en un seul bloc de plastique injecté.
L'inconvénient, c'est que les dimensions et la disposition des éléments étaient impossibles à modifier. D'où la décision de tenter de réaliser ces éléments moi même dans une autre matière : le laiton. Pourquoi le laiton, qui n'est pas très léger? parce que c'est facile à usiner pour un amateur, et facile à souder de manière étanche. Car la pression du CO² contenu dans les capsules ets de l'ordre de 60 bars.
En dehors de l'aspect pression et clapet, il faut réaliser une système motorisé pour qu'un "marteau", ou disons que c'est un gros percuteur, frappe la tige du clapet pour libérer les bouffées de gaz pour propulser les projectiles, un système synchronisé avec le marteau pour ouvrir et fermer la culasse et distribuer les billes, et un chargeur.

Alors oui, je vais probablement poster de photos de cette réalisation, mais de manière spontanée, sans que ce soit vraiment un mode d'emploi complet. Du coup, je te suggère de poser des questions au fur et à mesure pour m'inciter à complèter ce que j'écrirais.
Si j'arrive à construire une mitrailleuse assez simple et fiable, je mettrais carrément le plan sur ce forum, car j'aimerais assez que d'autres m'emboitent le pas. On s'organiserait des combats Twisted Evil ce qui devrait être passionnant techniquement.

A bientôt, donc Wink

Fred

ps :
n'ait pas de complexe, si tu as équipé un avion d'un airsoft, poste des photos et une description, et on en discute.

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Dim 11 Mar - 18:21

je viens de bricoler mon avion et la mitrailleuse électrique s'est cassée quand je l'ai actionné :'(... Sinon j'ai fabriqué un petit système de largage de bombe factice ou des parachutismes et des colis avec un servo qui tire une goupille sous l'avion (facile), ainsi qu'un système embarqué qui marche très bien, qui permet de tirer des missiles (non factices) pendant le vol quand je le veux. Si ça vous intéresse je peux vous en dire plus à ce sujet. j'aimerai me faire un avion avec pleins de gadgets sympas je recherche des idées...

PS je suis sur des avions thermiques uniquement

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 11 Mar - 21:34

chapelite42 a écrit: je viens de bricoler mon avion et la mitrailleuse électrique s'est cassée quand je l'ai actionné
C'était quoi. Un engin perso, ou un airsoft du commerce? Cassé pourquoi? trop modifié et allégé?

chapelite42 a écrit: ainsi qu'un système embarqué qui marche très bien, qui permet de tirer des missiles (non factices) pendant le vol quand je le veux. Si ça vous intéresse je peux vous en dire plus à ce sujet.
Voila qui me rapelle des souvenirs Smile je tirais des fusées dans le début des années 90 Rolling Eyes
J'ai du mettre au point un système d'allumage pour permettre un départ instantané de la fusée, assez fiable pour que ça marche malgré les vibrations, les crachotis d'huile du moteur et le vent relatif.

chapelite42 a écrit: j'aimerai me faire un avion avec pleins de gadgets sympas je recherche des idées...
Héhé, je ne peux que te donner raison!

chapelite42 a écrit: PS je suis sur des avions thermiques uniquement
Ca ne simplifie pas les choses. Mais ce qui les simplifie encore moins, c'est que pour que le montage d'un airsoft sur un avion modèle réduit ait un quelconque intéret et une chance de toucher une cible, il faut pouvoir viser depuis l'avion, et donc piloter en immersion. sinon, autant continuer à tirer des fusées, bien plus spectaculaires que les tirs d'airsoft, quand ils sont vus d'en bas Wink

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Lun 12 Mar - 16:13

En fait c'était un airsoft du commerce j'avais un pistolet mitarilleur à bille dont je ne me servais plus, je l'ai démonté et en l’essayant il s'est cassé car le choc du mécanisme est trop violent et casse on support en plastique, alors que dans l'airsoft tout ça était bien calé pour que ça résiste... je l'ai donc recollé mais sa n'a tenu que jusqu'aujourd'hui...

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Lun 12 Mar - 16:16

Comme je le disais j’ai fabriqué un système de tir de missiles et je suis très content des résultats cela fonctionne très bien : j'ai une portée de 100m en tirant depuis le sol avec une vitesse nul. En vol il faut ajouter la vitesse de l'avion à celle du missile. Le propulseur pousse pendant deux seconde durant lesquelles le missile fait environ 100m avec une vitesse initiale nulle je vous laisse faire le calcul ça fait du 180km.h^-1 auxquels il faut ajouter la vitesse de l'avion. Je pense avoir une portée d'au moins 200m en vol. Après tout dépend de l'inclinaison de la vitesse et de l'altitude de l'avion lors du tir ! C'est très impressionnant à voir de ses propres yeux et les membres de mon club trouvent sa génial. Pour l'explosion du missile c'est en fait un gros pétard qui explose quelques secondes après la propulsion. Sur youtube je n'ai vu aucun système de missiles comparable au mien (un peu comme tu n'as pas trouvé de mitrailleuse comparable à la tienne) les gens allument simplement des petits feux d'artifices de la taille d'un petit doigt, et pas toujours en vol. Mes missiles font environ 27cm pour 90g. Je suis un cas isolé comme toi et ta mitrailleuse c'est pour ça que je poste cela.

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Lun 12 Mar - 16:26

justement je rêve de faire du vol en immersion ça doit être génial d'abord par le principe lui même mais surtout avec une mitrailleuse et d'autres équipement, mais il est écrit dans le règlement de mon club que le vol en immersion est interdit, on y fait seulement du vol à vu :'( alors 500€ ça fait un peut chère pour voler à la campagne... De plus mon but n'est pas forcément de tirer des avions mais de faire des petites frappes aériennes et avoir quelques gadgets pour rigoler ^^. C'est pour ça qu'un thermique c cool on peut i mettre pas mal de poids en plus pour des équipements : j'ai fait volé un avion de 2kg avec 700g en plus donc 2,7kg avec un pauvre 4,5cm3. Le vol en immersion doit être possible sur du thermique et j'ai déjà mi un portable sur mon avion pour filmer c pas si mal, mais bon... Quel kit utilise-tu pour le vol en immersion ?

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum