Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Lun 12 Mar - 18:43

et comment fonctionnait tes fusées et leur système de tir ?

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 14 Mar - 14:23

chapelite42 a écrit:En fait c'était un airsoft du commerce j'avais un pistolet mitarilleur à bille dont je ne me servais plus, je l'ai démonté et en l’essayant il s'est cassé car le choc du mécanisme est trop violent et casse on support en plastique, alors que dans l'airsoft tout ça était bien calé pour que ça résiste...
Eh oui, en effet il n'est pas évident de disposer d'un airsoft qui soit d'une forme adaptée, d'une masse raisonnable et d'une puissance suffisante. Il faut forcément modifier, en prenant le risque que ça marche moins bien/. C'est pour ça que j'ai carrément fais le mien de A à Z.
chapelite42 a écrit: Comme je le disais j’ai fabriqué un système de tir de missiles et je suis très content des résultats cela fonctionne très bien
Si tu veux, tu peux ouvrir un nouveau sujet pour décrire ton système, mettre des photos etc, ou continuer cet autre sujet

chapelite42 a écrit: j'ai une portée de 100m en tirant depuis le sol avec une vitesse nul. En vol il faut ajouter la vitesse de l'avion à celle du missile. Le propulseur pousse pendant deux seconde durant lesquelles le missile fait environ 100m avec une vitesse initiale nulle je vous laisse faire le calcul ça fait du 180km.h^-1 auxquels il faut ajouter la vitesse de l'avion. Je pense avoir une portée d'au moins 200m en vol.
Sauf que l'avion continue à être propulsé quand la fusée, après avoir brùlé son carburant, commence à être freinée par l'air, et même avant. Comme tu le soulignais, il faut ajouter la vitesse de l'avion à celle de la fusée ( tiens, au passage, petit souvenir des cours reçus à l'armée : un missile est une fusée qui comporte un système de guidage automatique ou piloté. Ici,il s'agit bien de fusées, mais pas encore de missile Wink ) parce que les moteurs fusées ont souvent une poussée très forte pendant un temps très court pour faciliter le décollage, puis une poussée plus modérée ensuite pendant plusieurs secondes, mais la traînée elle aussi est accrue par cette vitesse supplémentaire, alors que la poussée est la même. Hum, je ne sais pas si je suis clair, mais si effectivement la vitesse augmentera, ce sera pendant un bref instant, et pas forcément d'autant que la vitesse de l'avion. Quant à la portée horizontale, elle augmentera aussi, mais peut être pas du double, et l'avion avançant toujours, il aura tendance à la rattraper, sans y parvenir toutefois.
chapelite42 a écrit: C'est très impressionnant à voir de ses propres yeux et les membres de mon club trouvent sa génial.
Je veux bien le croire. Je tirais des fusées moins grosses, et déja c'était sympa. J'imagine que des engins aussi gros, ça doit être carrément impressionnant! cheers
chapelite42 a écrit: Sur youtube je n'ai vu aucun système de missiles comparable au mien (un peu comme tu n'as pas trouvé de mitrailleuse comparable à la tienne) les gens allument simplement des petits feux d'artifices de la taille d'un petit doigt, et pas toujours en vol. Mes missiles font environ 27cm pour 90g. Je suis un cas isolé comme toi et ta mitrailleuse c'est pour ça que je poste cela.
Je tirais des engins plus petits, mais surtout, c'était il y a plus de 20 ans. Pas de video, pas d'internet.
Je serais curieux de voir des images de ta réalisation.

chapelite42 a écrit: justement je rêve de faire du vol en immersion ça doit être génial...
... mais il est écrit dans le règlement de mon club que le vol en immersion est interdit, on y fait seulement du vol à vu :'( alors 500€ ça fait un peut chère pour voler à la campagne...
Oui c'est génial, dailleurs depuis que ça marche bien, je ne fais pratiquement plus que ça. Je ne pilote plus à vue que pour essayer mes nouveaus avions avant de les équiper pour l'immersion.
C'est malheureux que des clubs soient encore hostile à ce type de pilotage. C'est de l'ignorance la plupart du temps. On peut très bien voler en immersion dans le même volume qu'à vue et en respectant les mêmes règles, si on veut.
500€? Shocked Je doute qu'il soit nécessairre de dépenser autant pour débuter et bien s'amuser en immersion Shocked

chapelite42 a écrit: De plus mon but n'est pas forcément de tirer des avions mais de faire des petites frappes aériennes et avoir quelques gadgets pour rigoler
Dans ce cas, l'airsoft est peu spectaculaire, je trouve.
Si le but n'est pas de toucher l'autre, un truc sympa serait d'imiter une rafale de canon en tirant une série d'amorce car le bruit est probablement plus audible en vol, et il faudrait aussi que ça fasse de la fumée.
J'ai des souvenirs des avions qui venaient de toute l'Europe tirer au camp de Suippes, des Mirages, des F16, des F18, des Tornado etc, c'était assez sympa de les voir tirer. Les panaches de fumée étaient très caractéristiques. On ne voyait pas la lumière des coups de départ, mais on voyait très nettement la fumée, "déroulée" de manière très nette.

chapelite42 a écrit: ^^. C'est pour ça qu'un thermique c cool on peut i mettre pas mal de poids en plus pour des équipements : j'ai fait volé un avion de 2kg avec 700g en plus donc 2,7kg avec un pauvre 4,5cm3. Le vol en immersion doit être possible sur du thermique et j'ai déjà mi un portable sur mon avion pour filmer c pas si mal, mais bon... Quel kit utilise-tu pour le vol en immersion ?
En électrique, on peut charger aussi. Une mitrailleuse de 400g sur un Twinstar équipé de moteurs Speed 400 à charbons, c'est la preuve qu'en faisant un peu plus grand, il y a de quoi faire.
J'utilise du matériel Range video ( 1,3 millis, 300mAh ), et un écran 8" de chez FPV4ever


Dernière édition par Admin le Mer 14 Mar - 15:23, édité 3 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 14 Mar - 15:10

chapelite42 a écrit:et comment fonctionnait tes fusées et leur système de tir ?
Au début c'étaient des fusées de farces et attrappes, et ensuite des fusées propulsées par des moteurs Delta Astro Model. Des A35T, si ma mémoire est bonne. Ca poussait 300g. J'ai des photos quelques part. Si je les retrouve, faudrait que je les scanne...
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Mer 14 Mar - 22:10

pour la mitrailleuse je tenterais peut-être d'en reproduire une des tiennes dans quelque temps et je verrais ce que donne ton futur proto...
Pour es fusées c'est une bonne idée je pense que je vais ouvrir un sujet et tout expliquer mettre des photos etc, mais ça va prendre un certain temps car j'ai tout juste du temps pour moi avec mes études... et en ce qui concerne la portée je n'exagère pas c'est ce que j'ai mesuré suite à plusieurs test. C'est vrai que le propulseur pousse TRES fort et vite au début : il doit apporter l'énergie à la fusée pour atteindre sa vitesse de croisière, puis en effet le propulseur pousse ensuite moins fort et de manière constante afin justement d'empêcher les frottements de l'air de freiner la fusée et ainsi de maintenir une vitesse constante. je suis d'accord qu'après l’extinction du propulseur la fusée ralenti, mais pas de beaucoup par rapport à sa vitesse, elle a quand même une inertie assez importante, de plus elle ne ralenti pas longtemps puisqu'elle explose ensuite Very Happy. de plus les frottements de l'air sont minimes du fait de l’aérodynamisme du profile de la fusée je vois les choses comme ça. D’ailleurs je vais en tirer deux demain pour faire des prises de vues et préparer ma démonstration pour le prochain meeting de mon club Very Happy . mon club ne veut pas de FPV car nous somme racolés à un aérodrome et le président ne veux pas tenter le diable car nous sommes sur un terrain que nous leurs louons et qu'au premier pépin on est à la porte ça se comprend. en tout cas merci pour toutes ces précisions et je vais tenter de publier ce nouveau sujet. tiens nous au jus pour tes futur test Very Happy

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Ven 16 Mar - 6:30

chapelite42 a écrit: je pense que je vais ouvrir un sujet et tout expliquer mettre des photos etc, mais ça va prendre un certain temps car j'ai tout juste du temps pour moi avec mes études...
Prends le temps qu'il faudra, on n'est pas aux pièces. Je sais ce que c'est moi aussi, j'ai un nouveau boulot depuis la fin de l'année, et je m'investis pour me mettre au niveau. Du coup, je rentre crevé tous les soirs et je ne mets les pieds à l'atelier que le WE.

chapelite42 a écrit: mon club ne veut pas de FPV car nous somme racolés à un aérodrome et le président ne veux pas tenter le diable car nous sommes sur un terrain que nous leurs louons et qu'au premier pépin on est à la porte ça se comprend.
De vrais contraintes entraînent souvent des mesures idiotes. On interdit par "sécurité" l'immersion, alors que la plupart pratiquent avec des avions électriques en mousse de moins de 1,5kg, mais on ne fait pas de problème pour ceux qui volent à vue avec des avions équipés de 10cc et plus, pesant 4kg et volant 2 fois plus vite.
Bin oui, ils ne vont quand même pas interdire ce qu'ils aiment faire voler eux mêmes!
Je ne jette pas spécialement la pierre aux gens de ton club, ils ne sont pas les seuls à réagir comme ça, mais je trouve que c'est un type de réaction irraisonné qui trouve sa source dans l'ignorance et la facilité. Mon club actuel est situé en bordure d'un aéroclub, ce qui nous oblige à faire des circuits courts ou obliques pour ne pas survoler ses installations en fonction de la direction du vent. Moi qui y vole depuis quelques années en immersion, je fais comme les autres : je n'y vais pas et c'est tout. Sauf que contrairement aux avions en vol à vue, jpuisque je vois ça depuis l'avion, je vois très bien si je suis ou non au dessus de la zône interdite, alors qu'en vol à vue on n'est pas trop sùr. Sans compter qu'avec un alti je vois bien mieux que les autres également si je suis sous le plafond des 150m. Quant aux fréquences d'émission de la video, jamais eu de souci.
Mais passons Rolling Eyes
Et j'insiste, il n'est absolument pas nécessaire de débourser 500€ pour équiper un avion pour l'immersion.
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Sam 17 Mar - 6:42

Revenons à nos moutons.

En attendant de voir fonctionner le proto en construction actuellement, revoici au banc celui qui a volé... et touché!

http://video.google.fr/videoplay?docid=-8084644142070852092#

Elle a eu en son temps un certain succès Twisted Evil

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Dim 18 Mar - 20:18

Oui c'est sure. alors dis moi où as-tu acheté ton kit avec gyroscope et à quel prix ? est-ce sûre et sécurisé ? il y a peut etre un autre club pas loin de chez moi qui accepterait le FPV... du coup tu vol en double commande ?

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 18 Mar - 21:37

chapelite42 a écrit:Oui c'est sure. alors dis moi où as-tu acheté ton kit avec gyroscope
Gyroscope? de quel gyroscope parles-tu?
Je vole en clubs en double commande, et en sauvage sans. Mais dans la cambrousse où je vole, je ne risque pas de créer d'accident.
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Lun 19 Mar - 12:46

sur le twinstar la caméra regarde autours parfois ? ce n'est pas parce que tu regarde autour de toi et qu'un capteur (le gyroscope) transmet l'information à des servos qui font pivoter la caméra ?

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  LOMA le Lun 19 Mar - 13:09

chapelite42,

Ce que tu évoques là, c'est vrai pour certaine lunette, qui incorpore un gyroscope dans les lunettes,
Mais Fred pilote avec un écran, et non des lunette vidéo, sa caméra est directement commandé par ses petits doigts..

a+
avatar
LOMA

Messages : 777
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 44
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur http://oleclercq.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mar 20 Mar - 15:57

Exact, merci LOMA.

Pour préciser, les utilisateurs de lunettes video ( google, en anglais ) utilisent souvent un dispositif à base d'accélérateurs piezzo ou de capteurs de champ magnétique terrestre, pour orienter leur caméra en fonction des mouvements de tête. C'est parfois intégré dans les lunettes, le plus souvent ajouté. Ca porte le nom disgracieux de head-tracker (( suiveur de tête ) hé oui, Les français ont pris l'habitude de singer les anglos saxons en utilisant tels quels les termes que ces derniers inventent pour désigner les nouveautés technologiques, compléxés et ignorants de leur propre langue qu'ils sont Rolling Eyes ).
Dans mon cas, c'est une configuration un peu spéciale de deux de mes émetteurs, que j'ai modifiés à dessein, qui me permet d'orienter la tourelle de caméra à volonté et dont je suis particulièrement content :
voir ce sujet
Accessoirement et pour faire le lien avec le sujet sur lequel nous sommes, celui du combat aérien, cette ergonomie présente l'avantage d'une commande de tir particulièrement adaptée ! Twisted Evil

Là dessus j'arrète d'écrire. J'ai le poignet enflé suite à une chute en moto qui me vaut deux jours d'ITT pas volés Sad
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  chapelite42 le Ven 23 Mar - 12:57

d'aaaacord c'est pour ça lol ok merci bien pour toutes ces infos !

chapelite42

Messages : 10
Date d'inscription : 09/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 11 Avr - 19:15



C'est pas que j'y ai bossé tant que ça, mais j'ai quand même avancé un peu :
La nouvelle valve est faite, reste à la tester sous 60 bars ( pour l'instant c'est étanche à 8 bars).

Reste à terminer la tringlerie qui commande la culasse, à finaliser les assemblages, à souder une alim avec un switch commandé par un servo, et à installer un chargeur.
Cela ne représente pas beaucoup de temps, mais pendant ce temps là, il faut qu'on me foute la paix! Et cest tellement rare... Rolling Eyes
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

,,,,,

Message  Invité le Ven 13 Avr - 0:53

,,,,


Dernière édition par AlfaGolf le Jeu 29 Nov - 17:20, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Ven 13 Avr - 7:30

Salut Alphagolf, sois le bienvenu ici Very Happy

Tu peux en dire un peu plus sur le genre d'airsoft employé, sa masse, puissance, énergie utilisée, dispositif de déclenchement du tir, etc?
On peut voir également un peu mieux l'avion?
Il ne semble pas équipé pour l'immersion. Du coup, comment compte tu viser?


Un truc me tracasse en voyant cette réalisation : une aile volante de 4kg, ça va voler vite.
Ca veut dire deux choses :

- des distances couvertes rapidements et des écarts de vitesse importants, donc la nécessité pour les billes, de parcourir ces distances à bonne vitesse.

- les billes étant bien entendu tirées vers l'avant, elles partiront avec un handicap ( oui, car même si à la sortie du canon, la bille a sa vitesse par rapport à l'avion, elle a aussi un vent dans le nez égal à la vitesse de l'avion + vitesse de la bille, au lieu de la vitesse de la bille dans l'air seule dans le cas des essais au sol. Ce qui dégrade très vite son énergie ) d'autant plus important que l'avion ira vite.

Moralité, la vitesse initiale est déterminante pour ne pas rattaper ses billes en l'air, ( ça s'est déja vu en grandeur ) que les trajectoires soient un peu tendues malgré les mouvement relatifs des avions, et tout simplement qu'elles aient un peu d'efficacité à l'impact. Et ce, d'autant plus que l'avion est rapide.

Quel est ton but, dans ce projet? Toucher un autre avion en l'air? Alors il faudra que tu en passe par le pilotage en immersion. Et même comme ça, je peux te dire que ce n'est pas évident. Ma video représente un vol, mais il y en a eu d'autres avant, et il a fallu bien se coordonner pour arriver à toucher malgré la possibilité de viser de l'intérieur.
Ah, par contre, les avantages des avions lourds et rapides : les trajectoires sont plus nettes. Ca doit quand même aider.


A+, et bonne continuation. j'espère avoir de tes nouvelles, des résultats de tes vols et autre Wink

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 22 Avr - 21:23

Les premiers essais de tirs au coup par coup du nouveau proto ont eu lieu hier, prometteurs Very Happy , les premières raffales cet aprem'.
C'est pas encore franchement dans la poche, il y a de la mise au point à faire et des petits problèmes à solutionner, mais ça s'annonce assez bien, moins compliqué et plus rapide que la pétoire précédente.


Au nombre des soucis et constatations diverses :

-remontée de pression dans le chargeur pendant le tir en raffale, probablement dù à une mauvaise synchonisation entre la culasse et le marteau qui libère la bouffée de co². Car c'est comme un moteur, il y a un "diagramme de distribution". Et ce n'est qu'en fonctionnement qu'on peut vérifier que c'est correct. A l'arret, il est difficile d'évaluer le temps que met le marteau, poussé par son ressort, à venir frapper la queue de soupape.

-Après quelques essais et démontages, le marteau de la pétoire ne suffisait plus à ouvrir suffisemment la soupape pour envoyer la bille. pourquoi?
En fait, à force de roder la soupape sur son siège, la surface d'appui est devenu trop forte. Ces quelques mm² demandaient une puissance très importante, avec les 60 bars de pression, pour s'ouvrir. Moralité, il ne faut pas mettre en forme la soupape sur le siège, mais sur une forme tournée avec un autre angle.

-Malgré un temps d'ouverture de la culasse allongé par rapport au proto de la video du début, les billes doivent être poussées par le chargeur avec assez de pression pour entrer suffisemment dans l'arme pour qu'elles ne soient pas coincées quand la culasse se referme et enraie la machine. D'autant que cette dernière avance pour se fermer en étant tirée par une tringle elle même actionnée par une came, et s'ouvre sous la poussée d'un ressort. Quand une bille bloque, il y a risque de casse ou de torsion. Il faudrait faire l'inverse : fermeture par ressort, ouverture par commande rigide. Mais mécaniquement, ça ne simplifie pas Suspect . A cogiter...

-L'alimentation en gaz via une durit est totalement étanche. Mais diminue t-elle le débit en raffale?

Je suis assez optimiste, d'autant que cette conception là est moins complexe que la précédente, plus rapide à construire.

Photos et video viendront plus tard, faute de temps et à cause de problèmes d'ordinateur.

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Sam 28 Avr - 7:19

La barre des 100000 visites sur Youtube hier ( et plus de 55000 sur Vimeo ). Pas si mal, pour une petite video montée vite fait sur le gaz, montrant un bricolage fait sur un coin de table. je dois dire que j'en tire une petite fierté sunny
Ca prouve en tout cas que je ne suis pas totalement seul dans ma folie Laughing

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Lun 30 Avr - 7:27

Revirement :

en essayant de concevoir un système plus simple et plus fiable pour commander l'ouverture de la culasse du proto présenté précédemment, j'en suis arrivé à redessiner une grande partie de mon nouveau proto.
J'ai obtenu un dessin d'une simplicité qui m'a fait dire : "Mais pourquoi je n'y ai pas pensé avant?"


Ca peut paraitre une conception étrange, mais voila : au lieu de faire aller et venir une culasse dans un tube pour permettre l'entrée des billes et l'étanchéité, c'est tout le canon qui avance et recule, découvrant et occultant une lumière par laquelle passent les billes, à la façon des chemises coulissantes du moteur du Tempest, tandis que la culasse n'existe plus au sens habituel du terme, c'est un tube amenant le gaz qui constitue le fond de l'arme. Il est fixe.
Le canon est donc mobile en translation sur 15mm environ, et est commandé tout simplement par le déplacement du marteau, par le truchement d'un ressort.

Plus de tringle!
-Sous la pression de son ressort, le canon avance pour ouvrir la lumière et laisser entrer une bille, quand le marteau lui en laisse la place au début de sa course en avant (quand il commence à bander le ressort qui lui donnera l'énergie nécéssaire à l'ouverture de la soupape ).

-Quand le marteau recule pour frapper la queue de soupape, ( 35mm de course ) il rencontre au passage la canon, qu'il entraine sur les 15mm restants, en butée contre la soupape.

Du coup, la mécanique se trouve bien simplifiée, et le temps pendant lequel la chambre est ouverte et la bille peut y entrer, est optimum, ce qui devrait permettre une petite augmentation de la cadence de tir.

Comme il n'y avait que quelques pièces à refaire, devant ce qui semblait une évidence, je ne pouvais plus continuer le proto désormais obsolète sur lequel je bossais, et je me suis lancé sur les modifs.
C'est bien avancé!
Seul bémol : si j'ai essayé avec succès la machine sans gaz, ( les billes sont admises sans problème, le cycle se déroule normalement ) je n'ai pas encore essayé en réel. Je vais voir si j'en trouve le temps aujourdhui ( c'est sympa de faire le pont, mais ça ne suffit pas toujours ).

J'ai toujours des soucis d'ordinateur, j'essaierais cependant de poster des photos, et plus tard des dessins.


Essai transformé bounce


La MAC-612 (Mitrailleuse Airsoft Co² 6mm 2012 )



J'ai profité de ce que tout le monde dormait encore pour bosser tranquille à l'atelier Wink

Bon alors évidemment, c'est fini un peu à l'arrache. Le chargeur qui tient avec un collier de plomberie, je jure que je ferais mieux plus tard Rolling Eyes

Un peu de mise au point, et elle s'est mise à cracher ses billes. Avec force, et sans s'enrailler! C'était le point faible de celle de 2009, qui était sujette à ce problème, ce qui m'avait obligé à ajouter des palpeurs pour l'empècher de s'arrèter quand la culasse n'était pas fermée, à limiter la cadence de tir, à soigner particulièrement le chargeur etc, et la mécanique, déja pas très simple, souffrait à chaque blocage.
Là, visiblement, la pression avec laquelle les billes arrivent n'est pas trop critique, et elles ne bloquent pas tout le mécanisme en restant coincées à l'entrée. La puissance est correcte et facilement règlable, et elle consomme visiblement moins de gaz que les précédentes, puisqu'avec une 12g ( d'habitude j'utilise des 16g ce qui me donne environ 70 coups ) j'ai pu tirer environ 80 coups puissants. Probablement parce qu'elle ne peut envoyer le gaz que quand le canon est bien fermé . A confirmer toutefois.
Petite contrepartie, cette nouvelle conception demande un peu plus de puissance au moteur. Mais bon, vu que jusque là c'était de l'ordre de 25W, on ne va pas en faire un drame si ça augmente un peu.

Je suis particulièrement satisfait, Cool bounce king flower Cool (... voila, comme ça on voit bien que je suis content ) parce que cette fois je tiens une conception viable : fiable, utilisable sur le terrain sans trop de prise de tête, pas trop lourde ( 320g + les billes et la batterie qui peut être celle de propulsion. Mais je pense pouvoir gagner 20 ou 40g ) et pas trop compliquée à construire, ce qui permet d'envisager une petite production pour les copains.

Voila. J'y ai mis le temps, depuis 2009, mais je tiens le bon bout Very Happy

Photos à venir

Fred



Dernière édition par Admin le Dim 6 Mai - 8:29, édité 1 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 6 Mai - 8:17

Actuellement, phase de réflection pour trouver les procédés de production les moins compliqués et les fournitures au meilleur marché en vue d'une petite série.
Je prévois une présérie de 5.

J'ai un moment cherché des moteurs brushless adaptés à la puissance nécessaire, c'est à dire petits, ( tant qu'à faire une série, autant que le produit soit un peu optimisé ) mais le couple au démarrage risque fort d'être un gros problème. D'où : retour au speed 280 à charbons.

Egalement à l'étude, un casier à munitions sur la base d'un chargeur d'airsoft "hi cap" à molette trouvé à 18€ chez le commerçant local ( je viens d'en découvrir un sur mon nouveau trajet professionnel, dont le taulier semble connaitre ce qu'il vend ce qui n'est pas si courant. Je sens qu'il va devenir mon nouveau pote Twisted Evil ) . Cet accessoire permettrait de simplifier les interminables séances de rechargement du modèle de 2009, et serait également un réel progrès. En fait, ça n'aurait pas de sens de s'en passer.

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mar 8 Mai - 7:23

Bon, 'faut bien l'admettre, il y a un souci :

Très rapidement, ( 2 ou 3 capsules ) la valve perd de ses qualités, et ses réactions deviennent irrégulières. je m'explique.
Si l'étanchéité demeure sans reproche, à énergie égale délivrée en frapppant sur la queue de soupape pour l'ouvrir et libérer la bouffée de gaz qui sert à propulser la bille, un coup on a une bonne bouffée, le coup d'après un petit "pêt" insignifiant. Pas régulier.
En frappant à la main, on ressent comme une molesse. On sent la queue de soupape rentrer dans la valve comme retenue par un élastique avant de libérer le CO². Le gaz est élastique et plaque le clapet, mais il devrait être libéré sans même que le déplacement de la queue soit perceptible, ou presque.
Je me prenais la tête à améliorer la conception de la mécanique, en fait c'est la partie pneumatique qui est en cause.

Mon problème est que ma valve a un diamètre si petit, qu'il est difficile d'imaginer faire un clapet composé d'une partie métallique dans laquelle est sertie une partie souple. Je me contente de mettre approximativement en forme la matière autour de la tige qui le supporte, et c'est le rodage qui fait tout le reste :

Du coup, la partie souple est relativement épaisse, et se déforme notablement sous l'effet de la pression. Ce qui donne cet effet de molesse. Si la partie souple était moins épaisse, sa déformation serait plus acceptable car sur la base d'une épaisseur moindre. Enfin, c'est comme ça que je vois les choses.

Je suppose que c'est le manque de dureté du joint de robinet, qui est en cause. Sous 50 ou 60 bars, on peut imaginer sa souffrance. Cela représente quoi? 600g/mm² ? Les joints de robinets sont prévus d'origine pour 3 bars! on peut comprendre qu'il s'écrase, le pauvre pale Sur ses 6mm d'épaisseur, il est logique que cela devienne aléatoire.

Il me faut donc trouver une matière propre à faire des joints, mais d'une dureté plus importante.
Il est inutile de pousser plus loin la conception de la mécanique, qui est déja assez aboutie, avant d'avoir définitivement solutionné ce problème Neutral

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Mer 9 Mai - 21:50

... je me suis trouvé un bout de téflon ...

C'est vachement raide, comme matière! p'têt' trop, même. Ca veut dire que pour que ce soit étanche, mes usinages devront être précis.
Je ferais un clapet un peu conique pour qu'il se centre de lui même en se plaquant sur le siège. Mais pour l'instant, je suis en panne de capsules de CO².

A+

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

,,,

Message  Invité le Jeu 10 Mai - 22:20

,,,


Dernière édition par AlfaGolf le Jeu 29 Nov - 17:20, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Ven 11 Mai - 22:44

Salut Antoine,

A quand des photos? Ca a l'air puissant, ton truc! N'oublie pas de raconter ce que ça donne.

Merci pour ce lien, je l'ai ajouté aux liens utiles au bas du premier message de ce sujet.
Je suppose que mon lanceur donne environ 1,15 joules, vu que d'après le test artisanal dit "de la canette de coka", puisqu'une paroi peut être traversée, la vitesse avec de la 0,2 est sensée être de plus de 350 fps. C'est dailleurs cohérent avec les mesures sonores avec chrono que j'avais faites en intérieur... Je vais finir par m'acheter un chrony! Rolling Eyes
Je pense de toute façon m'attacher à rester sous la barre légale des 2 joules, car même si l'utilisation que j'en fais est déja un peu marginale légalement, je préfère me fixer cette limite pour ne pas tomber dans le piège de la course à l'armement au sens propre.
Quand je vois à quelle profondeur la bille est entrée dans la mousse à 5m de distance lors de l'essai réel, je pense que ce sera encore efficace à 10m, voir 15, qui sera à mon sens la distance maxi d'un tir ayant des chances de succès en pilotage en immersion. Encore que : procoquer une marque indiscutable est le but recherché et il faut que la bille soit propulsée assez puissamment pour ça, mais le temps que met la bille à parcourir la distance séparant les deux avions, exige aussi de la rapidité : les mouvements relatifs des deux avions prendraient trop d'importance avec des billes trop lentes, et ces billes doivent être assez lourdes pour avoir de l'inertie.

Je ne suis pas inquiet, moduler la puissance, ou fabriquer une pétoire plus puissante, n'est pas un gros problème pour moi, maintenant que je commence à maitriser la fabrication des valves.
Par contre, augmenter la puissance veut dire également augmenter la consommation de CO². D'autant que je pense que mes pétoires en gaspillent un peu par manque d'optimisation au niveau de la chambre et de sa fermeture, du canon ( tube alu de chez Leroy Merlin ) etc.

Pour la masse du mien, ( 300g sans capsule ni chargeur, donc un peu moins de 400g tout compris ) il se peut que ça descende un poil, vu mes dernières aventures.
Car voici ce que j'ai fait ce soir :

Partant du principe qu'il faut battre le fer tant qu'il est chaud, je sors de l'atelier, où j'ai fait et essayé un nouveau joint en téflon.

Ca marche!

Ca se tourne assez bien, à part que le copeau est un peu envahissant.
Le premier essai a montré un manque d'étanchéité, à cause d'un rodage insuffisant.
Retour au rodage : à la mini perceuse, en appuyant un peu plus, et cette fois c'était bon et parfaitement étanche à chaque coup.

Le clapet réagit au quart de poil, très net. L'effort nécessaire à son ouverture est bien plus faible qu'avec une matière plus souple qui amortit le choc du marteau. Je subodorais cette conséquence de la plus grande dureté, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit à ce point ! Cela permettra de diminuer l'effort à fournir par le marteau, et donc sa masse, et celle de la mécanique qui l'entraine Cool
J'avais des doutes, je n'en ai plus. Il faut usiner propre, mais ça marche super.

Cette fois, je tiens le bon bout bounce

A+

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Dim 13 Mai - 21:47

Quand je dis que je commence à maitriser la fabrication des valves, je m'avance peut être un peu. Je commence à maitriser, mais c'est pas encore gagné :
Je viens de réaliser entre hier soir et ce matin, une série de 5 valves, et je n'arrive pas à les faire fonctionner de manière parfaitement étanche. Je n'ai pas encore trouvé comment roder les clapets à coup sur.

J'avance, mais lentement Rolling Eyes
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Fred Van.H. le Jeu 17 Mai - 3:44

pour info, comment sont fabriquées les capsules de CO² :

avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3179
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le combat aérien réel : du rève à la réalité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum