indicateurs de vitesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

indicateurs de vitesse

Message  Fred Van.H. le Dim 10 Nov - 6:54

On m'a souvent demandé comment  fonctionnaient mes indicateurs de vitesse et comment ils étaient faits, alors voici quelques infos.  

Historique et principe de base
Albert Etévé a inventé un appareil rudimentaire mais ingénieux et efficace :

Une simple surface perpendiculaire au vent relatif produisait une traînée, qui, en fonction du carré de la vitesse, comme chacun sait, comprimait un ressort et actionnait une aiguille le long d'un curseur. Plus on va vite, plus le ressort est contraint, et plus l'aiguille est déviée.

Il se plaçait sur le côté, puisque sa lecture ne pouvait se faire que comme cela. Souvent, il était installé contre un mât d'entreplan.





Je me suis inspiré du principe Etévé pour en dériver des indicateurs lisibles de face.
Je conserve le principe de la surface "traînante", une palette aérodynamique, mais je lui fait tirer la biellette d'un mécanisme de manomètre de pression (en vente dans toutes les grandes surfaces de bricolage au rayon plomberie) dont j'ai supprimé le tube déformable par la pression. Je lui soude un support pour le pivot de la palette, et je lui remets son cadran.

La palette est placée au bout d'une perche pour augmenter le bras de levier, car à nos échelles, si on veut que ce soit efficace sans une palette large comme une raquette de ping-pong, il faut utiliser au max tous les principes de la physique simple. Mais il faut alors équilibrer avec un contre poids.





Monté sur mon Twinstar :


ici sur un petit planeur

Evidemment, plus c'est petit et lent, plus le fonctionnement est aléatoire.

celui-ci est monté sur mon Twin Otter








On voit dépasser le bout de cuivre qui prolonge la perche dans le but d'équilibrer la masse de celle-ci





Celui-là était monté sur mon aile volante "Vautour".







On le voit à l'oeuvre sur cette video :


Il n'est pas toujours facile d'obtenir un fonctionnement proportionnel et doux, mais il fonctionne déjà assez bien.


Un tube de Pitot :
Pitot Kapelec, réalisé en 2005 par Cédric M .
C'est un dérivé d'altimètre :


Au départ, ce circuit conçu par Kapelec, (ça ne doit plus exister) était sensé afficher une altitude en OSD, ( entre un alti et un pitot, la différence n'est pas énorme si on accepte de se passer de la prise de pression statique) mais comme j'ai tendance, pour des raisons de lisibilité, à préférer les aiguilles aux chiffres, le copain qui l'a assemblé l'a modifié à ma demande pour qu'il commande un servo au lieu d'afficher de la video.






Le principe est ensuite le même : actionner un mécanisme de manomètre de pression  Wink



Ici à bord de mon regretté Storch :
L'avion n'est pas très démonstratif pour la vitesse, mais le système marche très bien.

Génératrice et galva
Sur ma X8, c'est un moteur électrique (rotor de Piccoz) qui tourne en génératrice sous l'effet du vent relatif, et fournit du jus pour dévier l'aiguille d'un galva

Redoutablement efficace  Wink





Dans les derniers temps, le Twinstar a reçu lui aussi le même système :

Sur cette vidéo on n'a pas trop l'occasion de voir l'aiguille bouger, mais il marche assez bien lui aussi bien que moins démonstratif. Le principal avantage de ce système sur cet avion, c'est qu'en même temps qu'elle alimente le galva, la génératrice fournit une info au récepteur frsky, qui par retour par la télémétrie, commande le système de retour de force ( http://aerofred.forumgratuit.org/t7-retour-de-force ).

Avertisseur de décrochage
Pas un vrai avertisseur de décrochage, en fait, mais en réalité un avertisseur de trop basse vitesse.

Le premier que j'ai fait a été utilisé en 2005 alors que je volais en immersion sur le Canari, avion de 2m50, 7,5kg, moteur 4T de 20cc ( Shocked ). J'avoue que ça me faisait un peu peur, au début, et j'ai imaginé un truc tout simple pour m'éviter des mauvaises surprises : encore le système Etévé, une palette rappelée par ressort, mais cette fois elle n'actionnait pas une aiguille mais un microswitch.
En deça d'une certaine vitesse que je pouvais régler, le switch contactait un buzzer au son désagréable qui gueulait dans le cockpit. Hors, j'aitoujours volé avec le son Wink


Dernière édition par Fred Van.H. le Sam 16 Jan - 7:30, édité 5 fois
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: indicateurs de vitesse

Message  yomgui le Lun 11 Nov - 12:01

Tu as déjà un retour d'expérience avec celui de la X8 ? Mon petit doigt me dit qu'il doit être assez stable et constant dans ses indications (d'un vol sur l'autre).
avatar
yomgui

Messages : 701
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 38
Localisation : Haut Bugey

Voir le profil de l'utilisateur http://aerotrash.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: indicateurs de vitesse

Message  Fred Van.H. le Lun 11 Nov - 21:15

Il a déjà volé sur un autre avion, et oui il marche plutôt bien. Sur la X8 je manque de recul, et les seuls vols que j'ai fait avec lui en X8 n'ont pas été enregistrés.

C'est un galva qui vient d'un compte-tour de Citroën Visa "Chrono". Il a la particularité d'avoir un mouvement d'aiguille multiplié par engrenage, ce qui fait qu'au lieu de ne faire que 90° comme la plupart des galvas, l'aiguille peut tourner sur 270°.
Le problème, c'est que des comptes tours comme ça, ça ne doit plus exister. Tout est électronique, maintenant Rolling Eyes .

Fred
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: indicateurs de vitesse

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum