Bimoteur de 5,5kg en immersion

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 6:37

Vous devriez aimer  Wink



Dernière édition par Fred Van.H. le Ven 26 Aoû - 9:32, édité 1 fois

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  DURA le Mer 17 Aoû - 13:48

[quote="Fred Van.H."]Vous devriez aimer  Wink


Non seulement j'aime ta vidéo mais je reste Admiratif de ton ingéniosité çà c'est du modélisme c'est autre chose que de voir des merdes de qudricoptères à 600 euro faire du stationaire  Twisted Evil

Heu ce n'est que mon Avis Embarassed

Bravo Fred remet nous beaucoups de vidéo de ce genre  Merci cheers

@+
Serge
avatar
DURA

Messages : 564
Date d'inscription : 22/12/2014
Localisation : Blaye

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 13:52

Merci Serge flower

Je ne crache pas sur les avions en mousse ni sur les machins-coptères, mais je regrette qu'il n'y ait presque plus que ça et je comprends mal que les aéromodélistes classiques ne s'intéressent pas à cette façon de piloter, qui n'est pas la seule qui vaille mais qui apporte vraiment un point de vue complémentaire.

Fred

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 16:05

Un avion complexe à mettre en oeuvre.

Je ne sais pas par quel bout commencer pour vous raconter ces vols, qui sont courts mais relativement intenses. Peut être que si je vous dit que j'en suis arrivé à établir une check-list pour ne rien oublier ni faire dans le désordre, cela vous donnera un aperçu de la chose :


_______________________________________________________________________________________________________________

Check-list.

Cockpit :

  • Carte SD en place


  • Goupille enlevée *


  • gaz réduits


  • train sorti


  • allumage station


  • volets 1 cran


  • pilotage sur manuel


Avion :

  • accu moteur droit


  • accu mot gauche


  • accu vidéo. vérifier écran


  • avertisseur de décrochage


  • inter alimentation train


  • compte tour**


_______________________________________________________________________________________________

Si par exemple la radio et l'avion sont mis en route alors que le train est sorti mais que la commande est sur "train rentré", par exemple, il se replie et l'avion se trouve méchamment plaqué au sol affraid
Décoller tout volet sorti pourrait très mal finir affraid
Etc...

*elle verrouille la rotation du plateau qui porte les antennes pour le transport. En vol, le plateau doit pouvoir tourner pour orienter les antennes.
**Bof, de toute façon il est illisible Rolling Eyes

La check-list permet de se détendre en suivant bêtement la procédure, de se concentrer , et d'être sûr de ne rien oublier Wink

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 17:04

Comme tous les biroues, l'Aspic embarque à gauche au moment ou il lève la queue. Il faut s'y attendre et donner un coup de dérive à droite à ce moment là. C'est le seul moment où on peut regretter de ne pas avoir des hélices contrarotatives. Il arrive régulièrement que l'avion parte en cheval de bois par vent de travers. Il faut alors couper les gaz, se remettre dans l'axe et recommencer. Elles ont du couple, ces hélices. Ce sont des 14x12" Shocked En dehors de ça, il se contrôle assez bien à la dérive pendant la course de décollage. Il est nécessaire de tirer légèrement sur le manche pour compenser le freinage des roues par l'herbe et l'assiette piquée donnée par le cran de volet.
Ensuite, on est assez vite en l'air, et du moment qu'il a la vitesse nécessaire, il vole droit.

La rétraction du train donne un moment cabreur par disparition de sa traînée sous l'avion, tandis que celle des volets donne du piqueur. Ils se compensent assez bien mutuellement, de sorte qu'il n'y a pratiquement pas à compenser au trim.

En l'air l'avion est sain. Il est stable et homogène, agréable à piloter. Les ailerons sont efficaces sans être violents et on sent de l'inertie en roulis. La profondeur est efficace également, la dérive plus brutale car on a besoin de débattement au sol.
Les écarts de vitesses sont assez grands. Dès qu'on pousse sur le manche l'avion accélère fort, et en cabrant son inertie donne un peu de temps pour qu'il consomme son énergie.
La vitesse à l'atterrissage avec 2 crans de volet est proche de 35km/H au moment du toucher des roues, en vol il passe facilement de 60 à 80 ou 90km/h en fonction des trajectoires et de la manette des gaz. On ne sent d'ailleurs pas beaucoup les écarts de vitesse, ils ne se remarquent que par le compteur et éventuellement le bruit.

A suivre


_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  yomgui le Mer 17 Aoû - 18:33

Ouais !!! génial ! je suis bien d'accord avec vous !

Mais tu vois Fred, je pense que le titre de ton avant dernier message explique pour beaucoup pourquoi on ne voit pas beaucoup d'avion de ce genre en immersion. J'avoue que ça et la construction même me refroidissent d'avance. Mais je désespère pas de pouvoir trouver le temps pour (les enfants grandissent...).

C'est clair que ça a de la gueule ! c'est pas qu'on dirait un "vrai avion", c'est que c'est un "vrai avion" bordel ! L'atterrissage, tout un poème. On voit bien le travail des amortisseurs !

Franchement... bien joué ! félicitation !

avatar
yomgui

Messages : 701
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 38
Localisation : Haut Bugey

Voir le profil de l'utilisateur http://aerotrash.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 21:08

yomgui a écrit:c'est pas qu'on dirait un "vrai avion", c'est que c'est un "vrai avion"

Merci Yomgui, ça c'est un compliment ou je ne m'y connais pas Smile
 Qu'est-ce qui différencie vraiment un "vrai" avion d'un simple modèle réduit? Très franchement je ne vois qu'une différence décisive : le "vrai" avion est habité, Alors que le pilote de l'aéromodèle n'est pas à bord. Mais alors... les B17 de l'opération "Aphrodite" étaient des aéromodèles  Question  Laughing

C'est vrai qu'il est complexe, l'Aspic, mais franchement ça vaut le coup. Probablement aussi complexe que  certains avions grandeurs. Cela dit, en étant méthodique, ça devient très jouable. Et puis il y a des modélistes qui enchaînent des constructions de merveilles volantes demandant bien plus d'heures de travail que cet avion. Alors... Wink  Bon, je reconnais que si je n'avais pas eu cet avion en attente dans un coin du grenier, je ne me serais pas lancé dans sa construction de zéro. Plus maintenant. Plus le temps pour ça. Mais il y a des kits sympas. EHPIM, par exemple, a un joli bimoteur (en mousse, d'accord, mais très joli) dans son garage, je suis sûr que ça peut être un bonne base  Wink
... complexe, mais c'est le prix à payer pour connaitre le bonheur de ce genre de pilotage flower


Fred

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Mer 17 Aoû - 22:04

yomgui a écrit: L'atterrissage, tout un poème.

ça c'est bien vrai Very Happy

Au premier vol, j'ai raté au moins trois approches avec les volets rentrés car je ne me sentais pas de me traîner au ras du sol pour faire une approche plate. Sur une pente trop forte, l'avion arrivait donc avec de la vitesse et avalait la piste.
Avec un cran de volet c'était mieux mais pas encore ça.  Deux crans de volet, cette fois c'était bon : de la traînée en plus, de la portance également, un poil de moteur pour souffler tout ça, et ça descend gentiment à vitesse constante. Mieux qu'à vue, même.


Procédure d'atterrissage :

Je commence généralement par sortir le train après avoir ralenti un peu l'avion. Je ne compense pas la tendance à piquer en trimant, je tire simplement sur le manche et je sors deux crans de volets. Il devient alors un peu cabreur, mais en baissant encore les gaz, l'avion se met en descente et tout rentre dans l'ordre. Il faut simplement s'assurer que la vitesse ne diminue pas trop, mais l'avertisseur sonne dès qu'on oublie de le faire. C'est très persuasif et pratique!
Je vise l'entrée de piste en surveillant la pente et la vitesse, puis à l'approche du sol je remets quelques tours moteur et je tire doucement sur le manche pour arrondir. L'avertisseur se met à gueuler. Ca se met à vibrer, signe que nous roulons, je peux couper les gaz et laisser ralentir. Evidemment, ce n'est pas toujours aussi réussi, et l'avion rebondit parfois.

Vous allez rire, mais je ne fais pas mieux en vol à vue, moins bien, même!
La vitesse est facile à contrôler grace au pitot et à l'affichage sur un bon cadran. Un observateur au sol ou un pilote "à vue" n'a que des repères subjectifs pour savoir si la vitesse est adaptée, alors que moi je vois bien ce que dit mon aiguille Wink Mon beau frère Jean Louis, pilote expérimenté s'il en est, m'a à l'occasion demandé d'accélérer pendant la descente, me disant qu'il avait eu la sensation que l'avion s'était "arrêté", alors que mon compteur me disait que la vitesse était suffisante et que l'avion restait tout à fait contrôlable.
L'axe de piste est très visible, même si il n'est pas facile de bien contrer la dérive due au vent latéral.
Par contre, je reconnais que j'ai du mal à faire des circuits d'atterrissage aussi courts qu'à vue. Besoin d'arriver de loin pour bien tout maîtriser.

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  ozgore le Sam 20 Aoû - 14:03

salut

c est carrement IL2 ton truc Laughing Laughing j'adore !!!!

pour trouver la vitesse pour le décrochage, tu as testé la vitesse mini en vol à vue?
systeme qui me fait vraiment envie, je pense essayer de le mettre sur une apm si c est possible ...

avatar
ozgore

Messages : 290
Date d'inscription : 07/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Dim 21 Aoû - 10:44

Salut Ozgore,

Oui, mais IL2 (que j'ai beaucoup pratiqué il y a une quinzaine d'années) est moins intense. Savoir que là c'est du réel, qu'en cas de pépin il faut réparer et pas simplement remettre une partie, ça fait une sacré différence Wink


Deux vols de plus hier, ce n'est pas encore de la routine, mais si ça se passe toujours bien, c'est la preuve que ce n'est pas uniquement de la chance Very Happy

20 bons km/h de vent, assez bien axé il est vrai. Je me suis trouvé un peu gonflé de faire voler ce truc là en immersion avec ce vent, mais à part quelques rebonds A l'atterrissage ça s'est bien passé.
Ca tabassait un peu, là haut, mais le zinc le supporte assez bien. Mieux en manuel qu'en P.A, d'ailleurs. Il faudrait probablement diminuer le gain Neutral
Par contre, j'ai un peu de mal à garder des trajectoires bien horizontales et une vitesse constante. Peut être que je devrais voler plus souvent en P.A, après avoir diminué les gains, encore une fois. Pour un peu la même raison et mieux sentir l'avion en fonction de la vitesse, mais aussi parce que cela ajouterait au bonheur de le piloter, je me verrais bien ressorti le système de retour de force créé par LOMA  Cool

Fred

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  ozgore le Dim 21 Aoû - 17:46

Fred Van.H. a écrit:Salut Ozgore,

'en cas de pépin il faut réparer et pas simplement remettre une partie, ça fait une sacré différence Wink
Fred

c est pas faux Very Happy

avatar
ozgore

Messages : 290
Date d'inscription : 07/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Dim 21 Aoû - 21:59

Fred Van.H. a écrit:... mieux sentir l'avion en fonction de la vitesse, mais aussi parce que cela ajouterait au bonheur de le piloter, je me verrais bien ressorti le système de retour de force créé par LOMA  Cool

Allez, c'est dit!

J'ai récupéré le moulinet qui a été monté sur la X8 et le Twinstar, parce que même si le procédé n'est pas très élégant, (il serait plus logique d'utiliser un des servos actionnés par le pitot pour faire varier un potar ou je ne sais quoi pour obtenir les variations de tension voulue, voir même directement l'électronique du pitot, mais je ne sais pas faire ça et vu que j'ai le truc tout fait dans les mains, la tentation est grande. Ca doit être la première fois que je fais une parenthèse aussi longue, tiens  Laughing )


Je vais installer ça sur le bord d'attaque de l'aile gauche... ou sous le nez, pour éviter d'avoir un truc de plus à brancher.



Réinstallation de l'électronique du retour de force. avec l'émetteur N°2, ça commence à faire du monde.



Ca remarche impec du premier coup. C'est du bon matériel, ça monsieur!
Je suis maintenant infoutu de le re-paramétrer, plus moyen, mais les vitesses de vol sont relativement proches de celles de la X8. Au pire, je jouerai sur le pas des pales du moulinet  Wink

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Lun 29 Aoû - 6:09

L'aspic avant les vols d'hier matin :



Ne dirait-on pas un vrai?

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Fred Van.H. le Lun 12 Sep - 22:09

Encore trois vols samedi. Ca m'en fait 13 avec cet avion. Quand je pense que je doutais Rolling Eyes Bon, c'est pas encore de la routine, mais ça commence à être rodé.
L'atterrissage reste un moment important et gratifiant. Jusque là, je n'ai rien cassé en atterrissant, je n'ai même pas eu à redresser le train, qui je le rappelle, est rétractable et de réalisation perso. Du coup je suis assez fier de moi : j'ai fait un train solide et fiable, bien adapté à l'avion, et j'arrive à poser proprement en totale immersion et par vent de traver cet avion qui pourrait aussi bien être une maquette de bombardier de la seconde guerre mondiale. Bon, assez d'autosatisfaction Laughing

La séance de vol précédente, j'ai fait une sortie de piste au décollage suite à une embardée. Ca a toujours été la difficulté de cet avion. J'ai eu beau augmenter la surface des dérives, je n'ai pas supprimé le problème. Train principal trop en avant, peut être. Total, embardée à droite en se mettant vent de face, et zou, dans le fossé. Une hélice cassée, un arbre faussé.
Pour ce samedi j'ai ajouté un petit gyro sur l'axe de lacet. Apparemment il s'est montré efficace Wink

Je commence à avoir de la matière, à l'occasion je ferais une nouvelle vidéo.

Fred

_________________
Je suis celui qui pilote la tête dans l'carton
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3173
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 50
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bimoteur de 5,5kg en immersion

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum