Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  DUMOND le Dim 11 Nov - 22:46

Le projet:
-étudier voire réaliser un lanceur d'airsoft dérivé de la MAC 612 et d'une partie de gear-box AEG (soit électrique soit électro-pneumatique). Le but c'est d'avoir une bonne autonomie (400BBs a 600BBs), un masse légère, simple a fabriquer et en reprenant des parties de la MAC 612 et des pièces d'airsoft avec un canon fixe.

-Pièces de la MAC 612:Moteur avec vis sans fin, valve (voire peut-etre une valve d'airsoft GBB (Gas Blow Back)).
-Pièces d'airsoft: Le canon, le bloc hop-up, un système dérivé du pignon du piston(bevel gear)(ce qui est intéressant dans ce pignon, c'est sa came mais il faudrait que les dents soient tout autour), la tappet-plate (il faudra peut-etre la modifier ou en faire une autre) avec son ressort de rappel, le nozzle (pour charger les billes dans le canon), le ressort et la came d'anti-retour(anti-reversal) et le système d'alimentation en billes électrique comme il y a sur les chargeurs camembert d'AK.
Je ferais des plans pour expliquer mes idées. Toutes critiques et idées sont bonnes a prendre, merci de votre attention.

Je suis en train de penser a un système a canon fixe tout en gardant le plus possible de pièces d'airsoft (faciles a trouver dans le commerce) sans la partie gear-box. (canon- joint de hop-up - bloc hop-up - tappet plate - ressort de rappel tappet plate - nozzle - pignon de piston avec roulements de came - roulements pour axe pignon piston)
-en haut: carcasse gear-box (sans moteur, qui se situe en ligne avec la poignée)
-deuxième ligne de gauche vers la droite:guide-ressort , piston, cylindre, endessous ressort de piston
(note: le piston est denté)
-troisième ligne:tappet plate et nozzle
-quatrième ligne:anti-retour(avec son ressort), pignon de sortie du moteur(ou pignon d'attaque), pignon intermédiaire, pignon du piston.
(note: le pignon du piston a une came et est denté que sur la moitié)


Fonctionnement: le moteur entraine la série de pignons. La partie denté (du pignon piston) fait reculé le piston et fait aussi reculé la tappet-plate grace a sa came. Le nozzle recule avec la tappet-plate et une bille rentre dans le canon. Lorsque le pignon piston n'est plus sur sa partie denté, il libère le piston qui est poussé par le ressort, la tappet-plate avance avec le nozzle (le nozzle se fixe sur la tappet-plate grace a une gorge). La pression du piston passe par le nozzle et est envoyé a la bille.
De haut en bas de gauche a droite:
-cylindre, tete de cylindre, nozzle, piston, tappet-plate, ressort de rappel de tappet-plate, guide ressort et ressort.
(note: dans le nozzle il y a un joint torique pour l'étanchéité).
On a sur cette image le trois pignons, les palliers (bushings, pour les roulement bearings) et les rondelles de calage (épaisseur des rondelles entre 0.15 et 0.30) . On peut voir sur le pignon "piston" la came qui est intéressante.Sur une de mes réplique, j'ai tout monté sur roulements, axes pignons et meme la came du pignon piston est sur roulement (moins de frottements , meilleure cadence et ça évite les coups sur la tappet-plate).

Sur cette image on a :deux blocs hop-up et des joints de hop-up.A quoi ça sert : le hop-up sert a donner de l'effet du la bille (ça la fait tourner sur elle-meme) ce qui lui donne une trajectoire rectiligne donc plus de portée et de précision. Le joint de hop-up donne l'étanchéité entre le nozzle et le bloc hop-up mais aussi l'effet sur la bille gràce a un petit cylindre en caoutchouc (on le voit dans la pochette).( Il existe plusieurs types de joint hop-up en fonction de la puissance (+fort: rouge, bleu ou vert, noir ou transparent -fort ; en matière caoutchouc ou silicone).

Donc le voici le système auquel je pense:
le matériel: canon précision 6.03 madbull, bloc hop-up en plastique d'AK ( l'avantage: on peut le visser), joint hop-up rouge (450FPS), tappet-plate d'AK en nylon, ressort de rappel de tappet-plate, nozzle, embout en laiton de la tete de cylindre, engrenage en nylon, came sur roulement (pour l'engrenage), roulements (pour l'axe de l'engrenage- masse négligeable), vis sans fin, moteur électrique, et votre système de vanne et d'alimentation.(voir peut-etre une bouteille d'air comprimé 300bars avec détendeur suivant le poids- voir aussi peut-etre un système de valve que l'on trouve sur le pistolets CO2).
Principe de fonctionnement: le moteur avec vis d'archimède fait tourner le pignon a came ce qui a pour effet de reculer la tappet-plate (avec le nozzle), la bille remonte dans le canon grace au ressort du chargeur. La came du pignon relache la tappet-plate et libère le gaz (le nozzle coulisse dans la partie cylindrique qui envera le gaz)(mais il faut trouver un système pour garder la tappet-plate en position reculé lorsque l'on ne tire pas sinon le gaz s'échappera, peut-etre en utilisant le meme système anti-retour comme il y a sur le pignon d'attaque ? )


systèmes de valve existants , le tout c'est de trouver celle qui correspond(450FPS), qui est facile a adapter et fiable.

DUMOND

Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 40
Localisation : Quelque part dans le trou du cul de la france, en plein milieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  Fred Van.H. le Lun 12 Nov - 19:32


J'ai édité ton message en ajoutant comme tu me l'avais demandé ton MP. Je l'ai mis simplement à la suite de celui-la. J'espère que j'ai bien fait.

Je ne suis pas sur d'avoir bien compris. Le but est donc de partir d'une gearbox du commerce, donc de pièces de réplique électrique, pour armer le marteau d'un système à gaz ou air comprimé?
Ou un mix des deux, combinant une compression dans un piston avec un peu de gaz?
scratch

La valve montrée sur les photos est destinée à fonctionner en basse pression. 8 ou 10 bars. Il faut donc ajouter un détendeur.
Je serais curieux de voir un devis de poids et d'encombrement.

En tout cas je suis heureux que quelqu'un propose une autre conception que la mienne. J'espère que tu mènera ton projet jusqu'au bout. Qui sait, peut être qu'un jour on organisera une rencontre de combat aérien, pour se tirer dessus, mais aussi pour comparer nos solutions. Ce serait Cool
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3175
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  DUMOND le Mar 13 Nov - 0:08

En fait je ne reprendrai pas la gear-box d'un AEG (masse d'une gear-box de Dragunov SVD en ligne=721g , trop lourd).
J'aimerai reprendre le principe de la tappet-plate qui est actionnée par la came de l'engrenage piston (bevel gear sur le dessin). La tappet-plate avec son nozzle permettra de recharger la bille en reculant et quand la tappet-plate sera en positon avant, celle-ci actionnera la valve. (soit par un système de tringlerie avec guidage sur la valve, soit par un système de marteau)(il faut que je fasse des plan, ce sera plus simple).

Pour la vavle : on peut reprendre les valves d'airsoft GBB (celles d'armes de poing ou bien celles des répliques longues car certaines sont réglables). Ces valves fontionnent sous 50 Bars et utilisent presque les memes cartouches de CO2 que les tiennes sauf qu'il n'y a pas de filetage (12g de CO2)(prix des sparclettes entre 0.50cts et 1euro suivant les quantités commandées).

Il existe aussi ce que l'on appelle le "green gaz", il en existe pour l'hiver et pour l'été, mais la plupart d'entre-eux sont inflammables (Aie, dangereux). On recharge en gaz les chargeurs de BBs comme on recharge un briquet a gaz.





Ici on a a gauche un système Hamerless, a droite un système avec le chien qui joue le role de marteau.



En résumé, on aura un système d'action de la valve soit par tringlerie , soit par marteau (je péfère par marteau).

DUMOND

Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 40
Localisation : Quelque part dans le trou du cul de la france, en plein milieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  DUMOND le Mar 13 Nov - 3:56






Fonctionnement: les dessins représentent le lanceur "culasse ouverte"
Une bille est chargée dans le bloc hop-up. Le moteur entraine l'engrenage, la came pousse la tappet-plate, la tappet-plate entraine les leviers qui agissent comme un marteau sur le système de valve. Le gaz s'échappe et pousse la bille. La came n'agissant plus sur la tappet-plate, celle-ci recule a l'aide de son ressort de rappel. Les billes sont poussées dans le bloc hop-up grace au chargeur, une bille est chargée et ainsi de suite...
Note:
1- les chappes ou rotules (ou autres) devront résister a une cadence de 400Coups/minutes
2- ne pas oublier de guider la tappet-plate a l'aide d'un profilé en alu.(il faudra peut-etre créer une tappet-plate spécifique)
3- lors des essais, vérifier que le système revienne bien en position "culasse ouverte"(afin d'éviter l'action de la valve au repos)(fuites).(peut-etre mettre en place un système d'anti-retour comme sur les gear-box d'airsoft (anti-reversal) pour cela il faudra légèrement modifier l'engrenage, voire un ressort de tappet-plate plus fort)
4- l'axe des leviers devra peut-etre etre monté sur roulements(cadence)
5- essayer de trouver une valve d'airsoft facilement adaptable (450FPS/0.20g BBs)
6- sur une base de chargeur camembert électrique d'AK airsoft, fabriquer un chargeur avec une trémie, avec un clapet permettant d'alimenter le lanceur. L'alimentation en billes devra etre homogène, d'une contenance entre 400 et 600BBs.
7- intégrer un système mosfet de la commande électrique des moteurs.

DUMOND

Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 40
Localisation : Quelque part dans le trou du cul de la france, en plein milieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  DUMOND le Mar 13 Nov - 4:46

Le mosfet (transistor) sert a éviter de charbonner les contacts de l'interrupteur. IRF2804 tension max.40V-Imax.280A-Pmax.330W (dispo en boitier TO220 chez sélectronique-1Xrésistance 100ohms 1/4W-1Xrésistance 27Kohms 1/4W-Circuit Imprimé.(le plus sur est de le souder sur un CI). (Il existe d'autres types de mosfet programmables dans l'airsoft, on peut programmer le nombre de billes que l'on veut tirer, full 3-4-5-ce qu'on veut).
Montage:
-Avant


-Après


-Montage sans C.I.


-Les résistances


-Rappel
Ne Manger Rien Ou Jeuner Voilà Bien Votre Grande Bétise
Noir Marron Rouge Orange Jaune Vert Bleu Violet Gris Blanc
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
1er chiffre-2ème chiffre-nombre de zéros (ex: rouge, violet, orange = 2 7 et 3 zéros = 27000 ohms = 27Kohms).

DUMOND

Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 40
Localisation : Quelque part dans le trou du cul de la france, en plein milieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  DUMOND le Mar 13 Nov - 4:52

A venir : version avec tringlerie

DUMOND

Messages : 34
Date d'inscription : 09/11/2012
Age : 40
Localisation : Quelque part dans le trou du cul de la france, en plein milieu

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  Fred Van.H. le Mar 13 Nov - 20:30



Je suis étonné de ce principe de fonctionnement.
-Primo, la valve est très dure à ouvrir si on tente d'appuyer dessus à la main. En tout cas à la pression du co². C'est l'intéret de l'utilisation d'un marteau : on accumule une certaine quantité d'énergie cynétique pendant une partie du cycle, pour la libérer d'un seul coup à un moment précis.
-deuxio, l'ouverture doit être aussi courte que soudaine. Il faut donc commander l'ouverture en prenant en compte sa durée.
Du coup je me demande comment est conçue la tringlerie d'un tel système. Ce n'est pas sans intéret, vu que le système qui sert à réarmer le marteau de ma pétoire n'est pas léger ni très facile à faire.

Tu as des photos d'un tel mécanisme?

Fred


avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3175
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  -lolo- le Lun 7 Jan - 22:41

ben moi j'y comprends rien Laughing

Pour le code des couleurs j'ai une phrase plus mnémotechnique :
Nénette Ma Répondu Oui Je Vous Brouterai Votre Grosse Biroute

OK Arrow

-lolo-

Messages : 6
Date d'inscription : 04/01/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  Fred Van.H. le Mar 8 Jan - 5:44

Le genre de truc qui doit marquer assez pour qu'on ne l'oublie pas lol!
avatar
Fred Van.H.
Admin

Messages : 3175
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 51
Localisation : Quelque part près de Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://aerofred.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien-étude d'un lanceur dérivé de la MAC 612 et d'une gear-box d'airsoft

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum